7 astuces pour survivre en open space

Marché de l'emploi -
29 novembre 2017


7 astuces pour survivre en open space

Considéré comme révolutionnaire lors de sa création dans les années 1950, l’open space est vite devenu un cauchemar pour les salariés. Mais comme on ne peut pas choisir son lieu de travail, vaut mieux apprendre à vivre dans ces espaces collectifs.

A gauche, deux collègues se racontent leur week-end dans le menu détail. A droite, un commercial discute avec un client au téléphone. Et vous, au milieu, vous essayez sans succès de vous concentrer sur un dossier complexe. Si ce scénario vous est familier, il est temps d’agir pour rendre la vie en open space plus agréable. Jobtic vous explique comment. 

Changez vos horaires

Pour ne pas être obligé de travailler pendant qu’une dizaine de collègues discutent et téléphonent, pourquoi ne pas modifier vos heures de travail? En venant plus tôt le matin ou en restant parfois tard le soir, vous pourrez bénéficier d’une ambiance nettement plus tranquille.

Investissez la salle de réunion

Si votre entreprise dispose d’un local peu utilisé, tel qu’une salle de réunion, ou, encore mieux, d’un espace de corpoworking, n’hésitez pas à vous y installer pour travailler lorsque vous avez vraiment besoin de calme. Dans le même ordre d’idées, lorsque vous devez discuter d’un dossier avec un autre collègue, déplacez-vous dans une autre salle, afin de ne pas déranger les personnes de l’open space.

Personnalisez votre espace

Vous rêvez d’avoir un petit bureau rien qu’à vous, que vous pourriez décorer à votre guise? Certes, vous n’êtes pas seul dans l’open space, mais cela ne vous empêche pas de personnaliser votre place de travail avec des objets que vous aimez ou une plante, pour la rendre plus agréable. Cela dopera votre bien-être et, à coup sûr, votre efficacité.

Utilisez un casque ou des boules quies

Pour vous mettre dans votre «bulle», pourquoi ne pas utiliser des écouteurs et vous laisser bercer par de la musique douce? Vous pouvez aussi utiliser le casque sans musique, juste pour vous couper du monde. Si cela est vraiment nécessaire, il est possible d’avoir recours aux boules quies. Cependant, casque et boules sont à utiliser avec parcimonie car l’abus de ces dispositifs vous fera passer pour l’asocial ou le grognon de service.

Créez un espace privatif

Pour avoir un espace rien qu’à vous, vous pouvez demander à votre patron d’installer des parois entre les bureaux. Mais s’il n’est pas chaud pour ce type d’investissement, vous pouvez utiliser des plantes, des piles de dossiers ou tout autre élément pour vous créer un «cocon». Mais là aussi, soyez raisonnable! Inutile de vous barricader, sinon vos collègues vont penser que vous ne voulez pas leur parler.

Fixez des règles

Si vous abhorrez les open space, vous n’êtes sûrement pas le seul! Vous collègues sont probablement aussi gênés par le bruit ambiant. C’est pourquoi il peut être judicieux de fixer des règles entre vous pour limiter les nuisances. Parler moins fort au téléphone, éviter d’interpeller un collègue qui se trouve à l’autre bout de l’open space, sortir pour passer ses appels privés, mettre son téléphone sur vibreur, utiliser les mails lorsque c’est possible sont autant de petites choses qui peuvent singulièrement améliorer la vie en communauté. Outre le bruit, les odeurs peuvent aussi être gênantes. Les repas trop odorants sont ainsi à proscrire à l’intérieur de l’open space pour éviter les frictions.

Respectez l’avis des autres

Comme dans une coloc, la cohabitation en open space peut parfois se révéler difficile. Les collègues qui étalent leur fourbi partout, ceux qui ouvrent les fenêtres en plein hiver peuvent vraiment taper sur les nerfs. En cas de conflit, mieux vaut discuter et trouver une solution qui convienne à tout le monde, plutôt que de rester campé sur ses positions.

Si malgré tout cela, votre open space est toujours aussi invivable, pourquoi ne demanderiez-vous pas à passer en télétravail? Tranquillité garantie!

 

Christelle Genier

 

Jobtic logo