< Return

Le CDI intérimaire, un remède au travail précaire ?

Marché de l'emploi -
24 janvier 2018


Le CDI intérimaire, un remède au travail précaire ?

Pour vous, le travail temporaire est synonyme de précarité ? Plus maintenant ! En Europe, de nombreuses agences de placement proposent désormais le CDI intérimaire, un modèle qui offre sécurité et flexibilité.

« CDI intérimaire », voilà un terme qui a de quoi surprendre. Pourtant, derrière cet énoncé contradictoire se cache un nouveau concept qui pourrait bien éradiquer le travail précaire.

Un salaire assuré

Qu’est-ce donc qu’un CDI intérimaire ? Apparu en France en 2014, ce modèle désigne, comme son nom l’indique, un contrat à durée indéterminée, mais pour des missions intérimaires. En gros, le travailleur signe un CDI avec une agence de placement, qui le dépêche alors auprès de différents clients pour des missions temporaires.

Cet employé enchaîne donc les intérims tout au long de l’année, tout en touchant un revenu fixe, versé par l’agence de placement. Lorsqu’il se retrouve sans activité entre deux missions, il continue à recevoir un salaire.

Congés payés et formations

Pour les agences de placement, le CDI intérimaire, c’est la garantie d’avoir sous la main un employé qu’elles peuvent dépêcher auprès de leurs clients. Pour les entreprises qui ont besoin de main d’œuvre, les personnes en CDI apparaissent sûres et compétentes, car recrutées en fixe par l’agence.

Pour le travailleur, ce modèle innovant a également de quoi plaire. Il offre tous les avantages d’un CDI classique (vacances, formations, sécurité, etc.) et lui permet donc d’accéder à un logement ou un prêt. Seul petit bémol, la personne ne peut pas refuser une mission qui ne lui plaît pas. Mais cela ne veut pas dire que l’agence va lui offrir n’importe quel type d’intérim. En France, lors de son embauche, le salarié indique maximum trois compétences qui vont déterminer les jobs qu’il pourra exercer. En outre, ceux-ci se dérouleront au pire à une distance de 50km de son lieu de domicile.

Ce type de CDI est ouvert à tous. Cependant, mieux vaut avoir des compétences souvent recherchées par les employeurs, afin que l’agence puisse trouver suffisamment de missions temporaires pour assurer un poste fixe. Ce type de contrat est utilisé majoritairement pour recruter des ouvriers, mais 15 % des salariés intérimaires sont des cadres.

Ce CDI nouvelle génération existe déjà dans plusieurs pays d’Europe, dont l’Allemagne, les Pays-Bas ou encore l’Italie. Alors, pourquoi pas aussi en Suisse ?


Christelle Genier



Jobtic logo