Entretien d’embauche : faites attention à votre langage corporel !

Gestion de carrière -
1 novembre 2017


Entretien d’embauche : faites attention à votre langage corporel !

Vous avez décroché un rendez-vous avec un recruteur? Vous mettez votre plus beau costume et préparez votre speech. Pourtant, si votre attitude non verbale n'est pas à la hauteur, cela pourrait bien ruiner toutes vos chances de décrocher le poste tant convoité.

Qu’est-ce qui motive un recruteur à engager un candidat plutôt qu’un autre? Selon une étude de l'Université de Californie, on juge une personne à 93% par son attitude non-verbale et à 7% seulement par le contenu de son discours. Alors autant veiller à soigner son langage corporel si l'on veut faire bonne impression en entretien d'embauche.

Pour vous assurer d’envoyer une image positive de vous-même, faites attention à plusieurs détails:

Serrez la main du RH avec fermeté :une poignée de main mollassonne est synonyme de faiblesse et de passivité. Par contre, si vous serrez la main du recruteur avec fermeté, vous passerez pour quelqu'un d'énergique et de motivé. C’est tout de suite mieux perçu! Pour autant, évitez de broyer les phalanges de votre interlocuteur à la manière d’un Donald Trump.

Regardez votre interlocuteur en face : lorsque vous discutez avec le recruteur, regardez-le dans les yeux. Si cela vous intimide, fixez un point juste au-dessus de ses sourcils, pour qu’il ait l’impression que vous le regardez tout de même dans les yeux. Car un regard fuyant pourrait être assimilé à un manque de confiance en soi, voire même de politesse.

Souriez: si vous souriez, vous aurez tout de suite l’air plus sympathique. Et même un RH préfère avoir des collègues chaleureux plutôt que d’affreux bougons.

Adoptez une attitude détendue:oui, bien sûr que vous êtes stressé. Mais essayez de ne pas le montrer. Votre visage doit être détendu, vous devez marcher de manière assurée, sans trop vous presser. Lorsque vous arrivez dans le bureau, asseyez-vous au milieu du fauteuil et pas sur le bord, pour montrer que vous êtes à l’aise.

Surveillez vos mains: si vous avez le trac, vous aurez peut-être tendance à triturer votre stylo ou à jouer avec le premier objet qui vous tombe sous la main pour vous calmer. Grave erreur! Ces tics nerveux peuvent vite agacer le recruteur. Ne parlez pas trop avec les mains et ne gigotez pas sur votre chaise. En règle générale, faire trop de gestes est un signe de nervosité.

Soyez ouvert: évitez de trop croiser les jambes et les bras. Cette attitude est en effet signe de fermeture, ce qui n’est jamais un très bon signal à envoyer au recruteur.

Adoptez l’effet miroir: si le recruteur se penche vers vous ou vous sourit, faites comme lui. Reproduire la gestuelle de votre interlocuteur crée un climat de connivence et met tout le monde plus à l’aise. Mais là aussi, faites-le à bon escient, au risque que votre entretien d’embauche ne ressemble à un sketch comique.

Pour vous mettre à l’aise avant l’entretien, vous pouvez effectuer quelques petits trucs assez efficaces. Respirez profondément, avec le ventre si possible, afin de vous détendre. Pour améliorer votre confiance en vous, vous pouvez adopter la posture de «Wonder Woman» pendant quelques minutes, juste avant le rendez-vous. Cela ferait diminuer le taux de cortisol, hormone du stress, et augmenter le taux de testostérone, qui favorise la confiance en soi. Tout ce qu’il vous faut pour être au top pour l’entretien!


Christelle Genier



Jobtic logo