Le dur retour au travail des femmes au foyer

Gestion de carrière -
10 octobre 2017


Le dur retour au travail des femmes au foyer

Quitter leur job pour s’occuper de leurs enfants, certaines femmes en rêvent. Mais lorsqu’elles décident de revenir dans le monde professionnel, c’est bien souvent le parcours du combattant. Pour arriver à décrocher un job malgré tout, voici quelques astuces à tester.

Trouver un emploi est rarement facile. Mais lorsque l’on a arrêté de travailler pendant une longue période, cela devient encore plus ardu. Les quelques 13 500 femmes au foyer qui tentent chaque année en Suisse de retrouver le chemin des bureaux en savent quelque chose. Pourtant, ces dernières peuvent optimiser leurs chances de se faire engager, grâce à quelques techniques simples.

Un CV à jour

Le monde du recrutement peut changer rapidement. C’est pourquoi, avant de vous lancer à la recherche d’un job, la première étape sera de refaire votre CV. De nombreux ateliers existent pour vous y aider. Vous pouvez aussi trouver sur Internet une foule d’articles qui répertorient les pratiques actuelles en matière de dossiers de candidature.

Votre rôle de mère vous a permis de développer des compétences nouvelles qui pourraient être utiles dans votre carrière professionnelle. N’hésitez donc pas à les mentionner dans votre curriculum vitae ou votre lettre de motivation. Expliquez aussi dans votre courrier que malgré votre break, vous avez la motivation et la disponibilité pour travailler, cela rassurera l’employeur.

Se lancer dans une formation

Afin de rafraîchir vos connaissances ou simplement acquérir des nouvelles compétences, pourquoi ne pas vous former? Pour être sûre de choisir la formation adéquate, vous pouvez vous renseigner sur les savoirs à développer absolument dans votre branche d’activité.Vous pouvez aussi penser à faire une validation des acquis afin d’obtenir un diplôme, si vous n’en n’avez pas.

Si votre précédente carrière est moribonde ou moins adaptée à vos attentes actuelles, vous pouvez envisager une reconversion professionnelle. Pour vous aider à trouver une nouvelle voie, un bilan de compétences peut être une bonne option.

Faire marcher son réseau

On ne va pas se mentir, connaître les bonnes personnes, ça aide pour trouver un job! Pensez-donc à solliciter votre réseau, que ce soient vos anciens collègues ou employeurs, mais aussi votre famille ou vos amis. Créez un profil LinkedIn et partagez du contenu pour vous rappeler au bon souvenir de tout ce petit monde.

Intégrez des associations professionnelles qui pourront vous aider et vous fournir des conseils utiles. Visitez les salons RH, bref, saisissez toutes les opportunités pour rencontrer des recruteurs dans votre secteur d’activité.

Des aides pour se réinsérer

Mais n'oubliez pas que votre retour sur le marché de l’emploi se fera petit à petit. Et cela sera d’autant plus difficile si vous êtes très qualifiée.Votre premier contrat ne sera pas forcément un CDI. Soyez donc ouverte à toutes les possibilités qui s’offrent à vous: CDD, intérim ou même stages.

En outre, des associations telles que Bloom And Bloom ou Pacte proposent des conseils et de l’aide pour se réinsérer. Il existe même des entreprises qui pensent aux femmes au foyer, notamment la BCV qui a lancé le programme "Rejoignez-nous", spécialement conçu pour elles.

Enfin, il est possible de toucher les prestations chômage selon certaines conditions. Les mères d'enfants de moins de 10 ans bénéficient d’un délai cadre étendu. Si durant les quatre dernières années (au lieu de 2 habituellement), elles justifient de 12 mois de cotisation, elles peuvent s’inscrire à l’ORP, suivre des mesures et toucher des indemnités.

Prévoir avant l’arrivée de bébé

Dans l’idéal, si vous souhaitez privilégier la vie de famille plutôt que le travail, essayez tout de même de garder un emploi à temps partiel, même à un petit pourcentage. Vous pouvez aussi tenter le bénévolat, vous consacrer à une passion, tenir un blog ou créer votre propre entreprise. Cela vous permettra de rencontrer du monde et d’acquérir de nouvelles compétences. Vous serez alors plus «employable» aux yeux d’un futur recruteur!

Christelle Genier



Jobtic logo