Le multitasking, un danger pour votre santé et votre productivité

Gestion de carrière -
28 juin 2017


Le multitasking, un danger pour votre santé et votre productivité

Au bureau, pour répondre aux sollicitations urgentes fusant de toutes parts, mieux vaut être multitâche. Pourtant, malgré votre bonne volonté, vous avez de la peine à être sur tous les fronts? Ne vous inquiétez pas, c’est normal!

L’employé modèle est souvent vu comme une sorte de déesse indienne qui, à l’aide de ses innombrables paires de bras, arrive à écrire un mail, finaliser un dossier urgent tout en répondant au téléphone. Pourtant, si le multitasking s’est imposé en entreprise, il y a bien des raisons de s’en méfier.

Productivité réduite

Votre patron croit que pour être productif, il faut est multitâche? Et bien, il se trompe! En réalité, on ne peut bien faire qu’une seule chose à la fois. Pire, lorsque l’on est interrompu dans un travail, il faut plus de temps pour le terminer. En effet, après chaque interruption, 3 à 5 minutes sont nécessaires pour se reconcentrer. Lorsque l’on est dérangé 5 ou 10 fois au cours d’une tâche, il faut donc nettement plus de temps pour la finir! Sans compter que votre travail a plus de risques de comporter des erreurs.

Dangers pour la santé

Lorsque l’on est en mode «multitasking», le cerveau, ainsi sur-sollicité, consomme plus d’énergie et se fatigue donc plus vite. Le taux de cortisol (hormone du stress) et l’adrénaline augmentent, ce qui va engendrer des difficultés à se concentrer, des pensées confuses et une plus grande agressivité. Au final, c’est le cocktail idéal pour faire un joli burnout! Et pour ne rien arranger, une étude a démontré que faire plusieurs choses à la fois fait baisser le QI de 10 points!

Limiter les dégâts

Mais alors comment se prémunir contre ces dangers dans un environnement professionnel qui nous force à jongler entre les tâches? S’il n’existe pas de solution miracle, quelques petits trucs peuvent aider. Quand vous recevez un nouveau mail, pas besoin de le checker immédiatement. Mieux, désactivez les notifications et consultez vos messages à heures fixes. Effectuez les tâches compliquées à un moment où vous ne serez pas dérangé (tôt le matin, à la pause de midi ou le soir). Faites une to-do list et effectuez de manière groupée les tâches similaires. Pensez également à découper les tâches longues et complexes en mini-tâches plus courtes.

Limiter le multitasking n’a que des avantages: vous rendre plus productif, plus zen et même plus intelligent! Alors autant s’y mettre tout de suite!


Christelle Genier



Jobtic logo