Les travailleurs frontaliers sont toujours plus nombreux

Marché de l'emploi - 5 mars 2012


Les travailleurs frontaliers sont toujours plus nombreux
Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), on dénombrait 259 000 travailleurs frontaliers de nationalité étrangère en Suisse au dernier trimestre 2011. Soit 11,5% de plus que l'année précédente à la même période et 33,3% de plus qu'en 2006.
Trois régions sont essentiellement concernées par l'afflux de collaborateurs en provenance de pays limitrophes : il s'agit de la région lémanique (qui attire 33,7% des frontaliers), de la Suisse du Nord-Ouest (25,6%) et du Tessin (20,8%). Si l'on considère la population présente sur le marché du travail, la proportion de frontaliers représente près du quart des actifs dans le canton italophone (24%) et environ 1 sur 10 dans les deux autres régions. Les Français sont les plus nombreux à venir travailler en Suisse (52,7%), devant les Italiens (22,8%) et les Allemands (21,1%).
La progression n'est pas uniforme selon les secteurs et les groupes de professions. Avec une augmentation de 71,4% sur 5 ans, les "employés de type administratif" sont les plus recrutés hors de nos frontières. Les représentants de "professions élémentaires" (67,2%) et les "directeurs, cadres de direction et gérants" (52,1%) les suivent. A noter que, dans les deux derniers cas, l'évolution est conforme à la tendance générale alors que l'effectif des collaborateurs de l'administration est globalement en recul.