Comment devenir un « éco-travailleur » ?

Marché de l'emploi - 20 janvier 2009


Comment devenir un « éco-travailleur » ?
 
L'écologie a le vent en poupe,   des ampoules  aux voitures en passant par  les produits ménagers,  le chauffage ou nos modes de vie, tout tend à devenir écologique. Même dans le discours des politiciens le thème devient récurant. Au travail, on peut aussi appliquer ces règles; chaque personne au sein d'une entreprise peut faire attention à l'utilisation qu'elle fait des fournitures de bureaux ou  de l'énergie qu'elle dépense. Voilà 5 petites astuces qui vous permettront, sans grand effort, de continuer à gonfler les voiles de ce fragile idéal.

1)     L'écran de votre ordinateur est mieux éteint qu'en veille. Un écran d'ordinateur, c'est comme une télévision : cela consomme surtout si le mode "stand by" est activé. On peut chiffrer cette dépense à 8Wh.

2)     Votre imprimante laser devrait être éteinte lorsque vous quittez le bureau. Cette dernière consomme 80Wh ce qui représente une dépense énergétique de plus de 800W. Cette dépense vient du fait que l'imprimante chauffe pour garder l'encre des cartouches liquide lors de la prochaine impression.

3)     Ouvrez rapidement et complètement la fenêtre lorsque vous avez le chauffage ou la climatisation enclenchée. Le meilleur moyen est d'ouvrir un grand coup pendant 5-10 minutes pour changer l'air. La perdition d'énergie est considérable si la rentrée d'air est continue.

4)     La lumière artificielle dans les bureaux est à délaisser au profit de l'éclairage naturel. Combien de fois allume-t-on, par automatisme, les lumières sans qu'elles ne servent ? On a pris l'habitude, en rentrant dans une pièce, de tourner l'interrupteur puis de l'oublier toute la journée. Sachant qu'une lumière consomme 80watt en moyenne, fois 4 lumières, fois 8heures, nous sommes à plus de 2400W dans une journée, pour une pièce.

5)     La gestion tripartite des déchets : le pet, le papier et les autres types de déchets; cette habitude permet une combustion plus aisée des déchets lors de leur destruction, mais également une perte de temps bien moindre pour les personnes les divisant.

Il s'agit bien évidemment d'une liste non exhaustive mais qui permet déjà de faire de grandes économies. On pourrait parler encore de mille autres possibilités. Chacun de nous peut-être responsable d'un petit effort pour réduire le gaspillage ou pour vivre d'une façon plus écologique. Ce sont les petites gouttes d'eau qui forment l'océan....

Pour continuer l'instruction venez sur ekopédia
 
RS